Corps Amour Anarchie avec PPS Danse dans le cadre de Coup de coeur francophone

Novembre et décembre 2016
Canada
Montréal et Québec

Emmanuel Jouthe a répondu à l’appel de PPS Danse et de Coup de cœur francophone pour chorégraphier une pièce de Ferré à l’occasion de la nouvelle proposition interdisciplinaire Corps Amour Anarchie.

« Conçu et dirigé par Pierre-Paul Savoie, directeur artistique de PPS Danse, le spectacle, sous la direction musicale de Philippe B et de Philippe Brault, réunit sur scène 15 artistes, soit quatre chanteurs, cinq musiciens et six danseurs. […] Entre l’amour et l’anarchie, la mémoire et la mer, l’espoir et la solitude, son œuvre déploie les ailes de notre imaginaire pour clamer haut et fort la poésie du monde », et c’est avec grand plaisir que Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe se joint à l’équipe de ce magnifique projet pour célébrer le centième anniversaire de naissance de Léo Ferré. Cette rencontre inédite s’incarne dans l’interaction entre le répertoire de l’artiste et la danse contemporaine, et les chansons de Léo Ferré résonnent plus que jamais par leur pertinence et leur magnificence.

Le spectacle a été présenté en grande première à Montréal dans le cadre de la 30e édition de Coup de cœur francophone et sera présenté début décembre à Québec.

Crédits :

Conception et mise en scène : Pierre- Paul Savoie
Chorégraphes :  Pierre- ­Paul Savoie, Anne Plamondon, David Rancourt, Emmanuel Jouthe, Hélène Blackburn
Direction musicale et arrangements : Philippe B. et Philippe Brault
Chanteurs : Bïa, Alexandre Désilets, Michel Faubert et Philippe B.
Danseurs : Alexandre Carlos, Anne Plamondon, David Rancourt, Jossua Collin-Dufour, Roxane Duchesne-Roy et Sara Harton
Musiciens : Alexis Dumais, David Carbonneau, Ligia Paquin, Philippe Brault  et Sheila Hannigan
Conception d’éclairage : Stéphane Ménigot
Projections vidéo : Alejandro Jiménez

Cette création est présentée en collaboration avec ICI Musique et bénéficie d’une résidence à la Place des Arts.

Plus de détails

 Credit : Jean-François Leblanc

Credit : Jean-François Leblanc